Paillis

En agriculture et jardinage, le paillis est une couche de matériau protecteur posée sur le sol, essentiellement dans l'objectif de modifier les effets du climat local.



Catégories :

Jardinage - Protection des cultures - Agriculture biologique - Utilisation durable des sols - Fertilisation - Technique culturale - Horticulture

Recherche sur Google Images :


Source image : www.jardipedia.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • couche de matière organique déposée autour de la plante pour maintenir l'humidité, protéger du gel et limiter la naissance de ... (source : pivoine-hellebore)
  • Le paillis est une matière organique ou inorganique répandue sur le sol pour le protéger des écarts de température, de la perte d'eau et ... (source : ottawa)
Paillis.

En agriculture et jardinage, le paillis (ou mulch) est une couche de matériau protecteur posée sur le sol, essentiellement dans l'objectif de modifier les effets du climat local. Si, à l'origine, le terme dérive bien entendu de paille, de nombreux autres matériaux naturels ou synthétiques sont utilisés à cet effet. L'opération qui consiste à mettre en place ce matériau est le paillage.

Les objectifs du paillage

Les matériaux utilisés

Les avis sur les matériaux utilisables sont particulièrement divers. La manière dont un paillis organique se décompose et réagit sous l'effet de l'humidité apportée par la pluie ou la rosée détermine en grande partie son efficacité. Un matériau organique peut pourrir rapidement plutôt que se décomposer progressivement, et il peut se transformer en un paillasson formant barrière qui bloque l'eau et l'air, au détriment des cultures.

Certains matériaux servent à la fois de mulch et d'engrais comme par exemple le broyat d'orties, le tourteau de ricin ou les coques de sarrasin.

Les plantes de couvertures peuvent aussi faire office de paillis. Cette technique suppose de semer, en même temps que la culture principale, une plante de couverture à croissance rapide qui inhibera le développement des adventices et apportera les autres avantages d'un paillis.

Le paillage joue un rôle important dans tout dispositif de jardinage sans bêchage ou de culture sans labour, tels qu'ils sont préconisés dans le cadre de la permaculture.

Mulch lithique

Historiquement, certaines cultures localisées dans des zones semi-désertiques (Ile de Paques, Néguev, Pérou, Sud-Ouest américain) ont utilisé la technique du "mulch lithique", qui consistait à ajouter des graviers à la couche superficielle de la terre cultivée. Cela sert à diminuer l'évaporation d'eau due au soleil et au vent, diminue le ruissellement des pluies et diminué les variations de températures (moins chaud durant la journée, plus chaud la nuit). Certaines pierres peuvent même avoir un effet fertilisant, par diffusion lente de sels minéraux. Des expériences modernes effectuées dans le sud-ouest américain à partir des plantes utilisées dans la civilisation Anasazi ont montré que les rendements étaient nettement perfectionnés par cette technique[1].

Ce type de mulch sert à consacrer toute l'eau disponible à la plante. Dans un paillis organique, le paillis absorbe une quantité plus ou moindre de l'eau disponible.

Mise en œuvre

Le paillage se fait généralement au début de la saison de culture, et peut être renouvelé si indispensable. Il contribue au début à réchauffer le sol en facilitant le maintien de la chaleur. Cela permet d'avancer le semis ou le repiquage de certaines cultures, et facilite une croissance plus rapide des plantes. Par la suite, le paillis stabilise la température et l'humidité et empêche la germination des mauvaises herbes.

Les paillis en plastique utilisés à grande échelle pour la production commerciale sont posés mécaniquement avec appareils tirés par un tracteur ou par un dérouleur autonome. C'est généralement un dispositif mécanique complexe qui prépare et met en forme un lit de culture, déroule et tend le film en plastique dessus, enterre les bords et peut-être implante directement des graines ou les plants à travers le film. Un dispositif d'irrigation située (goutte-à-goutte), avec des goutteurs implantés sous le film, est fréquemment indispensable, car le paillis en plastique est fréquemment imperméable à l'eau.

Dans les jardins familiaux, et le maraîchage à plus petite échelle, le paillis organique est le plus souvent étendu à la main autour des plantes déjà en place. Pour des matériaux tels que le foin ou la paille, un broyeur peut être utile pour perfectionner le matériau. Le paillis organique est le plus souvent particulièrement épais (de l'ordre de 10 à 15 cm), ou alors plus, et laissé en place pendant toute la saison.

Références

  1. voir le livre de Jared DIAMOND "Effondrement" chez Gallimard (p. 100)

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Paillis.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 03/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu