Moisson

En agriculture, la moisson est la récolte de plantes à graines, essentiellement les céréales. Le terme s'emploie préférentiellement pour les céréales à paille ; pour le maïs on parle plutôt de récolte.



Catégories :

Technique culturale

Recherche sur Google Images :


Source image : www.azurs.net
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • En agriculture, la moisson est la récolte de plantes à graines, ... Vidéos identiques à : Les moissons - Moissonneuse batteuse à Ruaux 88370... (source : wat)
  • “La moisson est assez décevante à cause du froid du mois de mai et du ... avec 41 q/ha mais de bonne qualité avec à peu près 1/3 de la récolte qui a été... (source : la-marne-agricole)
  • La tradition du mai disparut avec l'emploi de la moissonneuse batteuse. La fin de la moisson est fêtée à la ferme par un plantureux repas que le patron... aux gardes champêtres de la commune à garder les vignes jusqu'à la récolte ".... (source : koechlin.waika9)
Les moissonneurs par Brueghel
Voir aussi : "Récolte"

En agriculture, la moisson est la récolte de plantes à graines, essentiellement les céréales. Le terme s'emploie préférentiellement pour les céréales à paille (blé, orge, avoine, seigle)  ; pour le maïs on parle plutôt de récolte.

Par extension, le terme s'emploie aussi pour certaines cultures industrielles, surtout les oléagineux dont la récolte se fait avec mêmes machines. Il sert à désigner aussi la période durant laquelle se fait la moisson, et le produit de cette récolte.

La moisson s'est longtemps faite de manière manuelle, avec faux, de faucille ou de sape, et c'est toujours le cas dans certaines régions moins avancées. La moisson manuelle consistait à confectionner des gerbes qui étaient entassées en meules, dans l'attente de l'opération suivante, le battage, consistant à séparer le grain de la paille. Ces opérations étaient assez pénibles et coûteuses en main d'œuvre, forçant les paysans à se regrouper pour disposer des moyens nécessaires à la réaliser dans les temps impartis.

Les moissons dans les pays développés

La première étape de la mécanisation est intervenue avec l'invention de la moissonneuse, découverte aux États-Unis par Cyrus McCormick en 1831, qui assurait la coupe des tiges grâce à une barre de coupe mécanique. Puis vint vers la fin du XIXe siècle la moissonneuse-lieuse, machine tractée à l'origine par des chevaux qui permettait de couper les tiges et de les lier en gerbes. La mécanisation du battage s'est faite grâce à l'emploi de batteuses fonctionnant à poste fixe. Puis sont apparues les moissonneuses batteuses combinant les deux opérations réalisées simultanément sur le champ.

Du premier coup de faucille à l'enlèvement de la récolte, la moisson respectant les traditions s'accompagne ou s'accompagnait dans l'ensemble des cultures de rituels divers : en Europe, par exemple, les rituels liés à la dernière poignée d'épis, la dernière gerbe, la dernière charrette, le repas de clôture de moisson, les croix de moisson, la messe des blés.

Le thème de la moisson apparaît fréquemment dans le Nouveau Testament, surtout dans la parabole du bon grain et de l'ivraie.

Voir aussi


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Moisson_(agriculture).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 03/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu