Mâle-stérilité

On parle de stérilité-mâle à propos de plantes incapables de se reproduire par autopollinisation, du fait d'une stérilité des éléments mâles des fleurs.



Catégories :

Reproduction - Semence - Ensemencement - Technique culturale

Recherche sur Google Images :


Source image : www.apdcanari.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Par contre en ressemant les grains produits par l'hybride, on aura aussi des plantes filles qui pour les 1/4 seront " mâles stériles " mais pas complétement... (source : forums.futura-sciences)

On parle de stérilité-mâle à propos de plantes incapables de se reproduire par autopollinisation, du fait d'une stérilité des éléments mâles des fleurs.

La stérilité-mâle est utilisée par les sélectionneurs pour produire des variétés hybrides chez des espèces cultivées autogames (le blé, par exemple) ou allogames (carotte, chicorée, choux et colza, oignon, poireau, etc. ). Ceci permet d'obtenir l'effet de vigueur des hybrides F1 ou hétérosis pour des variétés F1.


Le pollen peut ne pas être fonctionnel, ou il peut y avoir des anomalies structurelles des organes de reproduction mâles (par exemple : anomalie au niveau du tapis nourrissier des anthères (tapetum) ).

Le caractère mâle stérile existe naturellement chez certains individus de nombreuses espèces végétales sauvages ou cultivées (betterave, carotte, maïs, oignon, etc. ). Ces individus ne peuvent assurer leur descendance s'ils vivent seuls. S'ils vivent au sein d'une population et s'ils n'appartiennent pas à une espèce strictement autogame, ils peuvent être fécondés par des individus normaux (mâles fertiles) et assurer ainsi leur descendance. Chez les espèces cultivées, la stérilité mâle indispensable à l'obtention de certaines variétés hybrides peut provenir :

Ces variétés sont génétiquement modifiées puisqu'un élément du génôme mitochondrial a été remplacé, d'une manière qui ne se produit pas naturellement, par un élément génétique en provenance d'une autre espèce. Mais, aujourd'hui, elles ne sont pas juridiquement reconnues comme des variétés OGM : la vente de leurs semences, leur culture et la vente des produits récoltés ne sont soumis à aucune des règles applicables aux variétés OGM. Pour l'instant, ces variétés sont aussi autorisées et cultivées en agriculture biologique. Il n'y a qu'en agriculture biodynamique qu'elles sont , depuis peu, interdites de culture. Des débats ont lieu au sein des organismes de l'agriculture biologique nationaux, européens et mondiaux (IFOAM par exemple) qui pourraient aboutir à l'interdiction prochaine de ces variétés en agriculture biologique[1]. [2]

Mainteneur de stérilité / restaurateur de fertilité

Le parent qui maintient la stérilité est nommé mainteneur de stérilité.
Cependant, certaines plantes, croisées avec une lignée mâle-stérile, donnent une descendance homogène mâle-fertile. Ces plantes sont dites restauratrice de fertilité. Chez les espèces cultivées pour leur graine (colza, tournesol), le sélectionneur est obligé d'utiliser une lignée restauratrice de fertilité pour que la descendance de l'hybride F1 ne soit pas stérile et qu'elle puisse produire des graines dans le champ de l'agriculteur. Chez les espèces cultivées pour tout autre organe que la graine (carotte, chou, etc. ) le sélectionneur n'est pas obligé d'utiliser une lignée restauratrice de fertilité. Généralement, il ne l'utilise pas : c'est un moyen supplémentaire pour lui d'empêcher l'agriculteur d'en produire de la semence car la descendance de la variété hybride F1 est alors bel et bien stérile (à moins qu'elle ne soit cultivée à proximité d'une autre variété fleurissant en même temps et avec laquelle elle se croisera).

On peut distinguer :

la stérilité mâle cytoplasmique ou CMS (de l'anglais Cytoplasmic Male Sterility)

Le phénotype mâle-stérile est transmis par la mère de manière homogène.
La mitochondrie joue un rôle essentiel dans cette stérilité.

La mâle-stérilité nucléaire

Quand la stérilité est d'origine génique,

Références

  1. http ://www. itab. asso. fr/downloads/AlterAgri/AA69. pdf?phpMyAdmin=eEJxHX9SrXF%2CZWUcJnGi84FÆn6
  2. http ://www. itab. asso. fr/downloads/AlterAgri/AA72. pdf?phpMyAdmin=eEJxHX9SrXF%2CZWUcJnGi84FÆn6

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A2le-st%C3%A9rilit%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 03/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu