Lisier

Le lisier est un mélange de déjections d'animaux d'élevage et d'eau dans lequel domine l'élément liquide. Il peut aussi contenir des résidus de litière en faible quantité.



Catégories :

Rejet d'élevage - Engrais organique - Engrais - Fertilisation - Technique culturale

Recherche sur Google Images :


Source image : www.lieubray.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Liquide provenant du mélange des urines et des excréments des animaux, qu'on conserve dans des fosses couvertes pour s'en servir comme... (source : fr.wiktionary)
  • Mélange d'excréments d'animaux contenant une grande quantité d'eau, conservé dans des fosses ouvertes pour servir d'engrais. (source : mddep.gouv.qc)
  • engrais naturel constitué d'urines d'animaux. (source : airclimat.wallonie)

Le lisier est un mélange de déjections d'animaux d'élevage (urines, excrément) et d'eau dans lequel domine l'élément liquide. Il peut aussi contenir des résidus de litière (paille) en faible quantité. Il est produit essentiellement par les élevages de porcs, de bovins et de volailles qui n'emploient pas, ou peu, de litière pour l'évacuation des déchets (dans le cas opposé, ils produisent du fumier). Le lisier peut s'utiliser comme fertilisant organique, et pose un problème d'élimination dans le cas des élevages hors-sol concentrés dans un faible périmètre.

Condition environnementale

Au contraire de ce qu'on peut croire, le lisier n'est pas en soi polluant car les nitrates qu'il contient peuvent être rapidement absorbés par la végétation. Epandre des lisiers participe au cycle de l'azote, l'azote étant un élément indispensable à la croissance des plantes.

La pollution provient d'un épandage excessif de lisier ou d'une forte pluie qui survient juste après l'épandage, avant que les plantes aient pu absorber les nitrates. Cet afflux d'eau lessive les nitrates vers les nappes phréatiques et/ou les cours d'eau et provoque des phénomènes d'eutrophisation, c'est-à-dire d'excès d'éléments nutritifs dans l'eau et de prolifération de végétaux qu'on nomme «marées vertes».

Pour éviter ces pollutions, des mesures sont désormais mises en œuvre :

Pour mesurer la réalité de ces améliorations, il convient de consulter par exemple le site de l'agence de bassin Loire-Bretagne, par exemple : la proportion des captages d'eau conformes à la norme «nitrates» est désormais proche de 100 %.

Article connexe

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lisier.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 03/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu